Plateformes numériques : quand les rencontres se font en ligne…

Publié le par rencontres-detente-activites

Le saviez-vous ? Mensuellement, il y a pas moins de 200 millions de personnes autour du globe qui se connectent à des plateformes numériques. En effet, on assiste à la banalisation sociale, car désormais, faire des rencontres en ligne est une pratique de plus en plus courante. D’ailleurs, il y a même de nombreux mariages qui en découlent.

Certes, on se souvient du temps d’avant, où les rencontres se faisaient de manière plus classique. C’était des rencontres qui se faisaient durant un mariage, chez des amis ou encore sur le lieu de travail. Il est vrai que c’était authentique et cela finissait aussi par la formation de couples, mais le champ pour se découvrir était assez restreint. C’est pourquoi l’arrivée du numérique a changé la donne. Désormais, il n’y a plus de barrières géographiques ou socio-familiales. Le physique ne fait plus obstacle à une relation. On a vu l’émergence des applis de dating gagner du terrain, justement, parce que ce genre de détails est laissé de côté.

Quand les sites de rencontres changent les mœurs…

Dorénavant, ce qui prime dans les rencontres en ligne, c’est avant tout de trouver la personne qui partage nos centres d’intérêt. Les couples qui se forment via ces sites ont généralement le même niveau d’études ou encore, des revenus similaires. Alors, afin d’entrer en contact avec les personnes avec lesquelles les membres ont des points en commun, il leur suffit de cocher quelques cases correspondant à leurs critères de recherche.

Alors, trouver le perfect match, est-ce vraiment possible ? Oui, les big data s’évertuent à concorder les profils sur ces plateformes, afin de permettre aux gens de réaliser ce rêve. Quant au romantisme, eh bien on repassera, car les algorithmes, ce n’est pas vraiment leur priorité. Toutefois, cela n’empêche pas deux profils de se découvrir, de s’apprécier et d’injecter eux-mêmes du romantisme dans leurs échanges. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article